Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Résidence d'artiste

par Le Pressoir

Résidence d'artiste

Yona MAASSEN,

Le festival démarre en coulisse dès janvier 2014, avec une résidence d’artiste, attribuée à la photographe Yona MAASSEN a qui le Pressoir a commandé un travail photographique sur le territoire.

Une création élaborée en argentique avec comme seul fil conducteur la mémoire.

Une restitution de son travail est prévue à la mairie de St Amans Soult le vendredi 13 juin.

http://yonamaassen.com

Née dans le sud de la France en 1984, Yona Maassen a commencé sa formation comme iconographe pour l’agence de presse Starface à Paris. Elle devient photographe documentaire il y a 4 ans, avec un premier sujet sur les artistes anonymes d’un cabaret érotique. Depuis, ses travaux arpentent les réalités de ceux qui ont décidé de vivre à la marge de la société.  Ses photos questionnent notre époque et ce modèle de bien être que nous renvoie la société.

Née dans le sud de la France en 1984, Yona Maassen a commencé sa formation comme iconographe pour l’agence de presse Starface à Paris. Elle devient photographe documentaire il y a 4 ans, avec un premier sujet sur les artistes anonymes d’un cabaret érotique. Depuis, ses travaux arpentent les réalités de ceux qui ont décidé de vivre à la marge de la société. Ses photos questionnent notre époque et ce modèle de bien être que nous renvoie la société.

INTENTION
Que trouve-t–on au fond d’un tiroir ? Un papier froissé, une
piécette de 10 centimes de francs, parfois une boîte à musique,
souvent des souvenirs. Les fonds de tiroir ce sont ces objets sans
importance que notre mémoire croyait perdus. En suivant la
thématique du festival, je m’imaginais quelque chose ayant un
rapport à l’oubli et son contraire, la mémoire.
Comme l’histoire de la vallée du Thoré est étroitement liée à celle
de l’industrie du textile, je souhaitais réaliser un travail
photographique mêlant des portraits d’ancien ouvriers et les sons
surgis de leur mémoire, essayant ainsi de recrée l’ambiance
sonore des ateliers.
Durant les entretiens enregistrés, les anciens ouvriers et ouvrières
se sont prêtés à l’expérience en imitant des sons mécaniques,
secs, sourds, froids, symboles d’une époque pas si lointaine mais
déjà oubliée au fond d’un tiroir…

Résidence d'artiste
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page